Le 24/09/2021

De 20h00 à 22h30

de 6 € à 13 €
sur réservation

Intervenant·e·s

portrait de Michel Agier
Intervenant•e

Michel Agier

anthropologie sociale

portrait Manon Avram
Intervenant•e

Manon Avram

spectacle vivant

Spectacle suivi d'une rencontre avec l'anthropologue Michel Agier.

Il y a des créations qui se construisent dans le temps, sans préméditation. C’est le cas de « Quand on se retrouve entre nous chacun reprend sa place». J’ai eu l’occasion de rencontrer depuis 2016, à travers des ateliers, des jeunes gens venus de différents pays du monde, échouant à Marseille après un long périple pour avoir fuit leur pays d’origine souvent en guerre.
Moi je suis là - française et eux viennent d’ailleurs, tous nouveaux dans ce pays qui n’est pas le leur.
J’entrevois au fil du temps, se dessiner l’omniprésence des frontières ; Frontières matérielles, celles de nos pays, celles qui structurent nos espaces de vie ou de survie, et qui par là orientent très fortement nos déplacements. Mais aussi ces frontières impalpables encrées dans nos peurs, qui régissent le rapport entre nous.
On pourrait donc, en rester là…
Exposer ce constat et espérer révéler les tenants et aboutissements de ce constat, du moins certains d’entre eux.
Mais il manque quelque chose, comme le besoin de pouvoir entrevoir une faille, d’ouvrir une porte (pour être plus optimiste), car ce qui reste présent dans les entretiens avec ces jeunes gens que j’ai rencontrés, c’est cette énergie et cette joie de vivre, par le fait même d’être encore vivant. Peut être que cette faille se situe dans une possible transgression de ces frontières palpables ou impalpables. Je chercherai un chemin à travers le corps, qui se traduira dans un même temps par une certaine urgence, celle de vivre et de reconstruire, mais aussi en cherchant du coté de l’énergie. L’énergie de cette jeunesse, comme contre point à l’omniprésence des ces frontières.
Au plateau un groupe de 6 individualités accompagnées de 3 marionnettes, et de la complicité du public, évoluera entre ces frontières, dans un espace épuré qui ne cesse de se construire et de se déconstruire par de simples dessins-plans à la craies (Manon Avram).

 

Équipe

Chorégraphie : Manon Avram
Interprètes: Fanny Avram, Lionel Bègue, El Hadi Guidoum, Bertrand Lombard, Gilbert Traina et Mélanie Vénino
Lumière : Julien Soulatre
Musique : Jérome Lapierre
Création des marionnettes sombres: Michael Cros et Nathalie Guichon
Régie générale et régie plateau : Manuel Buttner et Julien Soulatre
Régie son : Loïc Lambert

 

La pièce a été soutenue lors de sa création en 2019 :
KLAP- Maison pour la Danse, le Ballet National de Marseille, le CDCN les Hivernales, le Pôle Art de la Scène, la Grainerie-Centre des arts du cirque et de l’itinérance, le CIERES, la Cie la Zouze (pour leur accueil à Dans les Parages) et la Méta-Carpe (pour leur soutien à la conception des marionnettes). 
La DRAC PACA, le Conseil Général des Bouches du Rhône service SDPH, la Ville de Marseille – DAC,  la Ville de Marseille – direction du Handicap, la Ville de Marseille  – droit des femmes, L’ADAMI (aide à la création) et la SPEDIDAM (aide à la création chorégraphique et l’enregistrement de la musique originale).

Photo de la cour intérieure de la Vieille Charité

structure.s porteuse.s

Une proposition du comité éditorial du festival