Aller au contenu principal

Mémoires des bastides : parcours historique et sensible au cœur de l’ancien terroir marseillais

Extrait de la carte de Pierre Chevallier de Soissons Terroir ville port et rade de Marseille et les environs, BNF, département Cartes et plans, CPL GE DD-2987 (1385 B)
crédits : Image : © DR

Balades

Intervenants

Description

Parcours pédestre commenté mettant en lumière les héritages de la présence des bastides dans le paysage urbain contemporain, cette balade sensible et mémorielle propose de s’interroger sur les enjeux de la patrimonialisation des différentes formes d’habitat de l’époque moderne à Marseille et de faire connaître les traces que l’occupation ancienne du terroir de la ville a laissées dans l’urbanisation contemporaine.
Longtemps considérées comme les « joyaux » du terroir marseillais, les bastides ont tenu un rôle central dans les formes de sociabilité et dans la structuration de la morphologie urbaine marseillaise. Lieux de villégiature, de production agricole et de représentation, ces résidences aux marges de la ville révèlent un rapport particulier à la nature dans la mesure où une domestication du paysage naturel dans un but esthétique accompagne les aménagements d’une exploitation agricole. Si le terme « bastide » demeure aujourd’hui étroitement associé à un modèle d’habitat local, les bastides de la période moderne et du XIXe siècle ont progressivement disparu du paysage marseillais au gré des abandons, des transformations et de la densification urbaine. Le terme « bastide » désignait cependant plusieurs réalités architecturales. Si certaines grandes bastides ont connu un processus de patrimonialisation, les constructions plus modestes ont davantage été touchées par des destructions et des effacements, complets ou partiels. Quelles ressources ou contraintes ces propriétés ont-elles constitué pour les occupations ultérieures ? Quelles valeurs ont été accordées à ces formes d’habitat héritées du passé, par les populations locales ou par les pouvoirs publics, susceptibles de déboucher sur des interventions de sauvegarde patrimoniale ?
Entre balade mémorielle et étude de terrain, ce parcours commenté est donc l’occasion de découvrir les vestiges de ces différentes formes architecturales et leur intégration dans la structure urbaine contemporaine. Cette observation du paysage propose également de s’interroger sur l’intérêt de la pratique et de la connaissance de la ville contemporaine pour la recherche historique.

Infos pratiques : NOUS SOMMES AU REGRET DE VOUS INFORMER QUE CETTE BALADE EST COMPLETE
L’événement est ouvert au grand public mais est limité à 15 personnes.
Inscription par mail : festival@ehess.fr
Départ de la Vieille Charité
Durée approximative : 3h30
Matériel nécessaire : chaussures de marche pour terrain accidenté, protection de soleil, eau.