Aller au contenu principal

Jardins du souvenir des génocides. Quand la nature fait récit

Allez-savoir_2019_Evenements
crédits : Image : © DR

Ateliers

Description

La nature végétale et l’architecture paysagère ont partie liée avec la représentation du passé, l’expression de la mémoire et la transmission de l’histoire, y compris les plus tragiques et les plus insondables, à l’image du « Jardin de la mémoire » de Kigali (Rwanda) conçu par le peintre anglais Bruce Clarke et inauguré en avril de cette année pour la 25e commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda. Soucieux d’impliquer les élèves dans la compréhension de toutes les formes de l’histoire afin de mieux la comprendre, des professeurs de Marseille et de l’académie réfléchissent en équipe, au sein de leur établissement, aux jardins du souvenir sur les génocides, à ceux qui existent aujourd’hui dans le monde comme ceux qui pourraient être imaginés au plus proche de la vie présente. Plusieurs de ces professeurs sont réunis pour un échange libre et constructif, montrant que la nature est source de récit, de recueillement et d’engagement.

Une rencontre animée par Vincent Duclert, chercheur à l’EHESS, inspecteur général.